Chellah :un site historique hors du commun

Ce qui fait la particularité du Chellah , c’est de découvrir , entre ses murailles ,une juxtaposition parfaite d’un site archéologique Romain et d’une nécropole Mérinide.

IMG_4573 (2)

Le Fleuve Bouregreg                   Les Murailles Al Mohades

                     La porte du Chellah

                               L’entrée du Chellah

S1053653

        Le site archéologique Romain

Le site du Chellah érigé depuis 2300 ans, sur la colline qui domine la vallée du Bouregreg, sous le regard des murailles Al Mohades, fut sans doute la plus ancienne agglomération humaine à l’embouchure du fleuve Bouregreg. Les Phéniciens et les Carthaginois, ont fondé plusieurs comptoirs au Maroc. Au Chellah .les Romains bâtirent une ville et un port fluvial servant de comptoir méditerranéen dès le premier siècle avant J-C .

La ville est citée sous les noms de Sala, par Ptolémée, et de Sala Colonia, dans l’itinéraire d’Antonin .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chellah conserve, les vestiges d’une ville romaine tels : le forum romain, les ruelles de l’époque romaine ,une fontaine monumentale, un arc de triomphe, une basilique chrétienne …et les vestiges des magasins et maisons romaines en plus du port fluviale qui fait encore l’objet des fouilles.

                        La nécropole Mérinide

S1053601                           (Les mérinides est la 4ème dynastie marocaine)

128

Au 14 ème siècle, le Sultan Mérinide, Abou Al-Hassan, décide d’y fonder un Ribat qu’il appelle « Al-Ribat Al Moubarak »protégée par une enceinte avec de fortes toures et trois portes monumentales qui reflètent l’art  mérinide:                                                                                                           -la porte principale dite Porte de Sidi Yah

                                                 – la Porte des Jardins

                                                 -et la Porte de la Source du Paradis.

Chellah abrite aussi ,dans ses espaces intra-muros de nombreux monuments arabo-islamiques .La nécropole où se trouve actuellement le Mausolée d’Abou Al-Hassan, le hammam, le foundouk, la madrassa et la mosquée mérinide, et puis d’autres vestiges islamiques antérieurs et postérieurs à l’époque mérinide.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


En revanche, le site de Chellah abrite aussi une végétation luxuriante, en quelque sorte des « jardins » laissés en partie à l’état naturel.
Ceux-ci étant curieusement le refuge privilégié des cigognes et des aigrettes durant toute l’année.

Au Chellah ,il y a un bassin aux anguilles où les visiteurs jettent souvent des œufs après avoir fait un vœux.

Il abrite chaque année des manifestations culturelles et artistiques tel que le festival  « Jazz au Chellah »et des prestations du festival mondiale Mawazine.

Depuis  2012, il fait partie de l’ensemble des sites de Rabat inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en tant que bien culturel.

Avant de sortir du Chellah , essai de retrouver l’arbre Rhinocéros :c’est un jeu amusant …qui le retrouve le premier ?

IMG_4563

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :