BREXIT 2

   Les avantages et inconvénients du BREXIT (pour le RU):

Peut-il fonctionner?

Les avis des proBREXIT (BREXIT ers) et antiBREXIT(Remainers) sont divergents.

Les arguments des uns et des autres sont schématiquement résumés dans le document suivant tiré d’une étude du Parlement britannique (Chambre des Communes):

b6

droit

Les implications du BREXIT pour l’UK

    En l’absence d’un accord négocié, les relations économiques entre le Royaume-Uni et l’UE seraient alors régies par les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce et une multitude de contrôles douaniers et réglementaires devraient être mis en place en urgence.

Au début des négociations, le Parlement européen avait estimé la facture du « divorce » comme suit:

b7

droit

L’impact du BREXIT sur le Maroc

Le marché britannique a pris de l’importance ces dernières années: Les statistiques du commerce extérieur en font le 7e  client et le 15e   fournisseur du Maroc. Certes, le Royaume-Uni n’est pas un partenaire commercial et économique de la taille de la France, de l’Espagne ou encore de l’Italie, mais cela n’exclut pas de risque indirect qu’il va falloir prendre en considération suite au BREXIT.

Sur les dernières années, le marché britannique a été au centre d’intérêt de plusieurs secteurs, notamment le textile, l’agro-alimentaire et l’automobile. A tel point que le montant des échanges a enregistré une progression soutenue, avec un équilibre, voire parfois un excèdent en faveur du Maroc.

Les échanges commerciaux globaux entre le Maroc et le Royaume-Uni sont en moyenne de 13.8 milliards de DH par an (2014-2016).

Parmi les principaux produits importés d’Outre-Manche figurent la pomme de terre, le blé tendre, le fromage à pâte pressée et cuite et autres préparations alimentaires.

Les exportations des produits agricoles, principalement les tomates fraiches ou réfrigérées, les agrumes, les olives et les câpres, ont en effet connu une évolution positive avec une annuelle de 7% entre 2010 et 2017.

Le textile et l’habillement représentent l’essentiel des échanges entre le Maroc et le Royaume-Uni: 50% de l’export. Environ 30.000 Marocains sont employés dans cette industrie, à travers 150 usines.

Le Maroc importe essentiellement des produits de confection et des accessoires pour vêtements (fils pour textile, tissus, articles de confection), des équipements de télécommunication et d’enregistrement de son, des machines spécialisées et des voitures de tourisme.

  A l’export, figurent les vêtements, les fruits et légumes, les engrais et les conserves de poissons.

Les exportations des produits de la pêche ont également évolué dans une tendance haussière avec une croissance annuelle de 5% pour la même période. Ces exportations représentent aujourd’hui moins de 5% du total exporté vers l’Union européenne et sont inclues dans le cadre de l’Accord de libre-échange Maroc-UE pour le moment.

Tous les échanges commerciaux maroco-britanniques ont pour cadre juridique les accords Maroc-UE. Qu’adviendra-t-il après le BREXIT?

    bre                   A suivre

Articles : Ilham Abbadi

Infographiste Designer : Anakine

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :