A year without spring

Je ne me souviens plus depuis quand je suis devant mon grand calendrier. Je ne le regardais plus , mon cerveau fuyait cet image, ces colonnes et ses lignes vide depuis bien longtemps.

J’avais griffonné quelques rendez-vous pour le mois d’avril . J’avais surtout pris le temps de bien écrire et décorer mes vacances du mois d’avril. Un voyage programmé depuis le mois d’octobre 2019, organisé, payé et emballé.

Moi qui avais l’habitude de tout planifier…

J’ai pris un stylo rouge pour barrer tout cela.

« Non c’était encore visible. »

J’ai cherché un gros feutre noir et j’ai tout repassé encore et encore puis j’ai fini par tout colorier en noir ,peut-être , inconsciemment pour exprimer mon deuil pour toutes ces journées où j’ai arrêté de vivre.

Je repasse parfois devant ce calendrier sans le regarder. Je n’écris plus rien . Le mois de mai, puis juin et juillet … tout est vide .

Puis j’ai décidé de ne plus compter ces jours, d’essayer d’arrêter le temps même si le temps est sans pitié.

Je changerai ma date d’anniversaire

et je dessinerai les saisons.

l’année 2020

comptera au plus 8 mois.

Elle est sans printemps

et peut être sans été .

(Les dessins sont les miennes et je me réserve les droits de publications ou de reproduction )

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :